C E D R I C D A V I E T

Promis. Dès que j'ai un peu de temps, je règle ces problèmes de chargement !

commerce en ligne

1- Déterminer le secteur de votre commerce en ligne

La première question à vous poser pour votre e-commerce est la suivante : quels produits ou services allez-vous vendre sur votre commerce en ligne ? Cette première étape est probablement l’étape la plus cruciale .Mais si vous créez votre activité e-commerce, c’est certainement que vous avez une idée du secteur d’activité .

cependant voicis quelques conseil pour bien choisir:

VOTRE PASSION DANS VOTRE COMMERCE EN LIGNE :

Si vous aimez ce que vous vendez, vous serez en mesure de communiquer votre passion et convaincre vos clients. Restez malgré tout à l’écoute de ces derniers et ne tombez pas dans le piège de vendre des produits qui correspondent uniquement à vos goûts.

POSITIONNEZ-VOUS SUR UNE NICHE :

Un marché de niche est un petit segment de marché où la concurrence est encore très peu développée. Mais encore une fois attention, à ne pas sélectionner des produits dont la période de désirabilité sera fort courte.

PROPOSEZ DES PRODUITS À LA MODE :

Il existe de nombreux outils pour vous aider à identifier les sujets et les intérêts des tendances, mais, méfiez-vous, les produits issus d’un effet de mode auront une durée de vie très courte.

2- Etudier le marché

Une fois le secteur d’activité défini, il vous faut faire une analyse de la concurrence  de celui-ci. Identifiez les concurrents, leur positionnement marketing, leur mode de communication, déterminez leur part de marché. Voici quelque outils pour vous aider:

BuzzSumo: vous aide à analyser le contenu le plus performant pour n’importe quel sujet ou concurrent sur les médias sociaux

MailCharts: vous aide à suivre et à comprendre comment vos concurrents utilisent le marketing par courriel.

TarificationAssistant: aide automatiquement les marchands en ligne et les marques à surveiller les prix de leurs concurrents

Adbeat: dévoile instantanément la stratégie publicitaire en ligne de vos concurrents. Vous apprenez ce qui fonctionne pour eux et ce qui ne fonctionne pas.

À partir de cela, il vous faudra choisir votre axe de communication afin de vous démarquer d’eux. Identifiez pour cela vos avantages concurrentiels. Y-a-t-il des produits que vous vendez et eux non ? Sinon, imaginez une communication marquante et différenciante. Définissez également votre cible de clients : sexe, tranche d’âge, habitudes de consommation…

3- Préparer un cahier des charges

Une fois que vous savez où vous vous dirigez, il vous faut préparer le projet concret de création de votre site marchand. Quelles sont les fonctionnalités dont vous avez besoin ? Comment votre site doit-il fonctionner ? Quelle est l’arborescence et le nombre de pages que vous souhaitez ? Résumez également le résultat de votre étude de marché afin que le prestataire ait une idée de l’environnement concurrentiel de votre projet et puisse vous conseiller.

4- Obtenir les données des produits du commerce en ligne

Élément indispensable à tout site e-commerce : un catalogue de produits. Contactez des fournisseurs et obtenez les un catalogue de produits que vous vendrez. En ayant un fichier prêt à l’emploi et parfaitement renseigné, vous facilitez le travail d’importation dans votre solution e-commerce.

Quelques petits conseils:

Bien penser la désignation du produit :

La désignation est le Titre de votre produit. En tant que tel, en le lisant, l’internaute comme Google doivent comprendre de quel produit il est question.

Optimiser le référencement des images produits :

En e-commerce, le référencement des images produits est assez important, car de nombreux internautes pratiquent leur shopping en ligne en utilisant la recherche par image. C’est fréquent avec les vêtements par exemple.

5- le moyen de paiement

Il existe de nombreux moyens de paiement que vous pouvez proposer à vos clients, en fonction de vos produits ou prestations (prix, caractéristiques), ou de votre zone  d’attraction commerciale du magasin par exemple. Si vous visez l’international par exemple, vous pouvez opter pour les modes de règlement fréquemment utilisés dans les pays concernés. Ainsi, les consommateurs allemands apprécient le paiement sur facture ou par prélèvement, les Italiens le contre-remboursement. L’essentiel reste de proposer des solutions simples et rassurantes, avec une sécurité maximale et en minimisant les risques de fraude.

Il est bien entendu possible de cumuler différentes solutions de paiement, par exemple :

  • la carte bancaire
  • le chèque
  • le virement bancaire ou postal
  • les porte-monnaie virtuels, type Paypal ou Paylib
  • les solutions de paiement par audiotel ou SMS
  • les cartes prépayées
  • les cartes privatives
  • le prélèvement etc.

Si vous avez créé vous-même votre commerce en ligne, « les dépenses correspondant à la phase de développement et de production du site peuvent être inscrites à l’actif de l’entreprise ». À condition de respecter certains critères : capacité d’utiliser ou de vendre le site, création d’avantages économiques futurs, ressources techniques suffisantes pour assurer la création du site…

En revanche si votre site a été créé par un prestataire, il constitue « un élément de l’actif immobilisé de votre entreprise » explique la DGCCRF. « Les dépenses liées à cette acquisition doivent être comptabilisées dans un poste d’immobilisations incorporelles et amorties sur une durée qui ne doit pas dépasser cinq ans.» Sauf à opter pour le régime de l’amortissement exceptionnel sur douze mois.

6- Choisir les modes de livraison

Dernier élément à prévoir absolument : le mode de livraison. Quels modes de livraison de vos articles allez-vous proposer ? Livraison à domicile ? Livraison en point relais ? Chronopost ou Colissimo ?

Pour décider de cela, il vous faut prendre en compte le type de produit que vous vendez, les prix de vos concurrents et la facture finale d’une commande. Des frais de ports trop élevés font fuir les clients ! Si vous proposez des produits moins chers que vos concurrents mais que votre tarif de livraison ne vous rend plus concurrentiel, les internautes risquent d’aller voir ailleurs. En e-commerce, les clients prennent le temps de comparer les offres, et le tarif de livraison est un critère à ne pas prendre à la légère. C’est d’ailleurs le premier critère de choix des internautes !

7- Trouver un prestataire

Une fois la solution e-commerce et vos besoins définis, vous pouvez partir à la recherche d’un prestataire qui créera le site marchand de vos rêves. Il peut être une agence, un freelance ou un employé interne. Dans tous les cas vous devrez vous assurer qu’il maîtrise la solution et les technologies que vous souhaitez. Examinez également son portfolio et appelez d’anciens clients pour vous assurer de son sérieux.

 Cédric Daviet – Freelance web et mobile: vous offre location d’une solution e-commerce hébergée « clé en main » et vous accompagne dans la création de votre  site de A à Z

8- Rédiger les descriptifs des produits

Le contenu des fiches produits va être à la fois ce qui fait vendre et ce qui référence votre commerce en ligne, ne le négligez pas ! C’est une masse de travail très conséquente, n’hésitez pas à vous y prendre le plus tôt possible et à y assigner tous vos effectifs.

Un conseil, rédigez un descriptif unique et complet

L’idéal est de rédiger un contenu unique, inédit et complet sur les produits que vous vendez. La longueur de contenu conseillé est généralement 300 mots. 

L’objectif lors de la rédaction du contenu de vos fiches articles est de réaliser un texte plus long, plus complet et plus pertinent que celui des produits identiques vendus par vos concurrents.

9- Rédiger le contenu du site

Le contenu des pages de votre site e-commerce est important pour l’information des internautes et le référencement naturel. La page « Qui sommes-nous » par exemple sert à rassurer le client sur l’entreprise, à attester de son existence, ses pratiques et son expérience. La page de livraison doit également être claire afin d’informer le client sur les tarifs et délais.

De plus, si vous avez prévu une partie blog ou des pages de contenu afin d’améliorer votre référencement, préparez ces textes bien en avance. Assurez-vous que vos pages thématiques sont prêtes pour la mise en ligne afin qu’elles participent au référencement naturel dès le lancement. Avoir des articles de blog d’avance permet également d’alimenter en contenu. Car une fois dans votre vie d’e-commerçant, vous verrez vite diminuer votre temps consacré à la rédaction !

10- Vous avez monté votre commerce en ligne

😀 Ça y est c’est le jour J, votre site e-commerce passe en ligne ! Les internautes vont pouvoir voir le résultat de tout votre travail et passer leurs premières commandes. Maintenant, il y a encore beaucoup de choses à faire : répondre aux mails, expédier les commandes, gérer la facturation, obtenir des avis, faire des promotions, communiquer sur les réseaux sociaux, peaufiner votre référencement… Le travail d’une vie 👍👍👍👍

Vous pouvez voire à partir de là

Comment augmenter le trafic de votre site de commerce en ligne avec cette article:

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez-moi pour vos projets web ou votre référencement d’application mobile (ASO)

Côté App & Blog

Suivez-moi

Email: contact@cedric-daviet-web.com
Tel : +33 (0)6 07 28 68 81